La Flèche Brisée
La Flèche Brisée

Pour ceux qui aiment se plonger dans la vieille Amérique des premiers colons jusqu'à la fin du XIXe S. Son histoire, les armes, la paix.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

ce soir..."Alamo".......john Wayne......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

http://www.programme-television.org/Western/Alamo/100418204011/description.html

Voir le profil de l'utilisateur
meci girty,ha ben la je l ai cette chaine,merci

Voir le profil de l'utilisateur
C'est toujours un plaisir que de revoir ces bons vieux films qui durent des heures, avec ces vieilles pétoires, les vestes à franges, et.c... Décidément, on ne guérit pas de son enfance...

Voir le profil de l'utilisateur
http://www.tamu.edu/ccbn/dewitt/adp/history/1836/the_battle/the_weapons/36weapons.html
pour les armes utilisées lors de ce siege....
et de belles photos du film...













source
http://www.imfdb.org/index.php/Alamo,_The_(1960)

Voir le profil de l'utilisateur
C'est quoi, la Gatlin de poche à Bowie ?

Voir le profil de l'utilisateur
je me posait la même question!...



Dernière édition par girty le Lun 19 Avr - 13:39, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
http://en.wikipedia.org/wiki/Nock_gun
traduction de l'utilisation..
". Le recul causé par les sept canons plus puissants que ne l'avait pensé les concepteurs a souvent brisé l'épaule de celui qui tirait , et en tous cas en fait une arme extrêmement difficile à gerer pour la visée et le contrôle... "

nock volley gun.




Dernière édition par girty le Mar 20 Avr - 21:35, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Apparemment ça tirait les sept balles d'un coup, genre poivrière géante ...
Dans le film, ce qui est paradoxal, c'est que l'on a voulu donner une dimension surhumaine aux protagonistes, des "légendes ", Davy Crockett et Bowie, et en fait il y a deux contradictions, une pour chaque :
- Wayne s'est fait faire uhe toque sur mesures, alors que celles des hommes des bois étaient certainement plus " brouillonnes ". Puis petit à petit il redevient cow-boy, allant même jusqu'à remettre son bon vieux gilet et son foulard, donc Crockett redevient Wayne.
- Bowie a des attributs surdimensionnés, ce qui ne l'empêche pas de mourir dans un lit, mais je soupçonne Wayne, qui détestait Widmark, d'avoir eu peur qu'il tire à lui la couverture et donc il l'a fait mourir en avant-dernier, il le fait pleurnicher sur sa femme défunte et ses fameuses armes ( le couteau et le fusil à sept canons ) ne l'empêchent pas de mourir embroché.
Wayne s'est réservé la mort par explosion, une mort due au feu, à la Jeanne d'Arc.
En fait j'ai vu le Alamo récent, historiquement il était plus fiable, les personnages étaient bourrés de défauts et n'avaient rien de légendes, les costards étaient authentiques et les armes aussi. J'aime bien celui de Wayne parce que je l'avais vu enfant, mais je préfère la version récente car elle rend mieux l'Histoire.

Voir le profil de l'utilisateur
Ours Qui Parle Beaucoup a écrit:Apparemment ça tirait les sept balles d'un coup, genre poivrière géante ...
.
oui....un seul allumage de toutes façons!!
perso je prefere aussi le "recent".....
Billy Bob Torthon est excellent dans le rôle de Crockett !...

Voir le profil de l'utilisateur
ouai j ai encore regarder se film,c est vrais que c est une petoire de fou,cette engin,on vois aussi le vrais couteau "bowie",pour les tranches de jambons,ça doit etre genial,dans le film la lame est gigantesque

Voir le profil de l'utilisateur
chatto a écrit:ouai j ai encore regarder se film,c est vrais que c est une petoire de fou,cette engin,on vois aussi le vrais couteau "bowie",pour les tranches de jambons,ça doit etre genial,dans le film la lame est gigantesque
pour cause.....que du bouches à oreilles ...
aucune illustration du bestiau !
l'original (si James Bowie l'avait bel et bien sur lui...) est sans doute une prise de guerre de la part d'un soldat mexicain....
selon les ecrits il devait ressembler à ça:

donc assez porche de celui des deux films.....

là la version de Gill Hibben.

et ma preferée....la version Bruno Duffort...
http://www.brunoduffort.fr/

Voir le profil de l'utilisateur
Ca tient du cimetère arabe, cette lame ! Presqu'une épée !!! Je me suis souvent demandé ce qu'était devenu celui de Bowie lui-même, et en effet un soldat mexicain a du se le taxer, mais bon, il y a tant de légendes qui courent autour d'Alamo, de Bowie, de Crockett. J'aimerais lire une bio de ces deux-là, une vraie de vraie, vraiment historique et sans concession, mais ça doit être dur...
De même la véritable histoire du siège d'Alamo, vu qu'il n'y a pas du y avoir beaucoup de témoins côté américain, ça doit pas être simple de trouver ce bouquin....

Voir le profil de l'utilisateur
Ours Qui Parle Beaucoup a écrit:Ca tient du cimetère arabe, cette lame ! Presqu'une épée !!!....

une illustration d'epoque......maousses les lames!

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai une petite préférence pour mon superbe couteau de trappeur !!! C'est un vrai délice de s'en servir. Mon meilleur couteau de ma vie !

Voir le profil de l'utilisateur
tu m'en vois tres heureux!!!
c'est sûr que c'est plus facilement utilisable qu'un engin de 40 cms....................

Voir le profil de l'utilisateur
Toque en fourrure de raton laveur sur la tête selon la légende, DAVY CROCKETT est l'une des figures des immortelles de l'ouest américain.
Apres avoir combattu les indiens, ce trappeur puis homme politique du TENNESSEE s'est oppose a l' INDIAN REMOVAL ACT.
Il a donne sa vie a la grande cause da la liberté TEXANE
------------------------------------------------------------------

Ne vraisemblablement sur les bords de la rivière NOLICHUCKY dans le TENNESSEE le 17 août 1786, DAVY appartient à une famille de huguenots nommée DE CROCKETAGNE, qui a quitté la France sous la menace de la révocation de l'édit de NANTES a la fin du XVII° siècle. C'est son grand père DAVID CROCKETT (1727-1777) qui après avoir vécu longtemps en caroline du nord s'établit dans le TENNESSE, ou il fut massacré par les indiens CREEKS et CHEROKEES. Quand a JOHN CROCKETT, il s'illustra pendant la guerre d'indépendance avant d'ouvrir une taverne a JEFFERSON COUNTY, marié avec REBECCA HAWKINS, il eu neuf enfants dont DAVY le cinquième.

A l'age de douze an, DAVY est inscrit à l'école, il y reste que quatre jours, renvoyé à la suite d'une bagarre avec un autre élève. Il quitte la maison familiale et part à l'aventure. Le voila en VIRGINIE, ou il conduit du bétail, répare des charrettes, confectionne des chapeaux. Deux ans après il retrouve ses parents, reprend brièvement le chemin de l'école, puis se met a travailler pour rembourser les dettes de son père. Les quelques cents qui lui reste en fin de semaine, il les mets de coté pour s'acheter des vêtements, un cheval et un fusil. A cette époque DAVY est déjà un fin tireur.

En 1806 DAVY épouse POLLY FINLEY, qui lui donnera trois enfants: JOHN, WILLIAM et MARGARET. Sept ans plus tard, sous le commandement Du futur président ANDREW JACKSON, il entre dans l'armée et participe à la guerre contre les indiens CREEKS, qui fait rage dans les états du sud. En 1815 POLLY meurt, il épouse alors ELISABETH PATTON, veuve et mère de deux enfants. Puis c'est le retour a l'armée et bientôt l'entré en politique.

La mort a ALAMO

Nomme COURT REFEREE (arbitre au tribunal) en 1817, élevé au grade de colonel du 57° régiment de la milice. DAVY est élu à l'assemblée législative du TENNESSE en 1821, puis reelu en 1823. Son action porte surtout sur la défense des colons contre les spéculateurs. De fait après un premier échec en 1825, il est élu représentant démocrate du TENNESSEE au congres en 1827 et le demeure jusqu'en 1836. il ne manque pas d'y faire sensation, lorsque vêtu de ses vêtements de trappeur, il s'oppose énergiquement aux autres membres du parti démocrate sur l'INDIAN REMOVAL ACT (1830) traité qui consiste a étendre la colonisation de nouveaux territoires. En 1829 il rompt avec ANDREW JACKSON et adhère au parti WHIG suivant sa propre devise: toujours être certain d'avoir raison, et aller de l'avant

En 1835, DAVY est battu aux élections par un ancien combattant de la guerre des CREEKS qui a perdu une jambe. Sa phrase est demeuré célèbre " puisque vous avez choisi un type qui porte une patte en bois pour me remplacer vous pouvez tous aller au diable, moi je vais au TEXAS"
A cette époque le TEXAS fais parti de la république fédérale du Mexique. Or CROCKETT a entendu dire qu'un nombre important de texans veulent s'affranchir de la tutelle mexicaine, surtout après l'arrivée au pouvoir du dictateur LOPEZ DE SANTA ANNA. Le 8 février 1836 il est a alamo. Il s'adresse aux partisans de l'indépendance: je suis venue dans votre région sans aucun motif personnel. Je le crois du moins, mais uniquement pour vous aider, autant qu'il sera en mon pouvoir, a défendre votre noble cause, vos intérêts son les miens, et le seul honneur que je revendique est celui de défendre en soldat, avec mes compatriotes les libertés de notre nation commune.

Les 185 combattants de FORT ALAMO n'ont que leurs fusils et leur courage (et aussi quelques canons) a opposé aux 6000 (ou 8000) soldats mexicains pourvus d'une puissante artillerie. L'attaque des hommes de SANTA ANNA, qui commence le 23 février 1836, prend fin le 6 mars 1836, aucun survivant du coté texan……….
La légende veut que DAVY CROCKETT a été le dernier à rendre l'âme.

Voir le profil de l'utilisateur
Je suis en train de fabriquer une hutte sauvage dans le jardin, avec du bois, de la ficelle, des branches souples de saule ( des aubiers récupérés par un ami qui ne sait qu'en faire )et mon seul outil est ce couteau. Je fais des photos et je vous ferai un petit topo illustré quand ma hutte sera terminée. C'est pour accueillir mes amias trappeurs, Indiens et coureurs des bois quand ils viendront, mais aussi pour avoir un coin à l'ombre.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum